Skip to content

Le shotgun

Dans le jeu vidéo, le fusil à pompe (shotgun en Anglais) est un archétype : depuis Doom, il est toujours dévastateur, mais lent et peu précis. 

Et pourtant, dans la vraie vie, c’est une arme très appréciée des forces de l’ordre et des militaires pour sa fiabilité et ses possibilités tactiques…

Doom (1993)

Un shotgun?

Si l’on s’en tient à une définition simple, un Shotgun est une arme longue, équipée d’un canon lisse et qui tire des munitions appelées cartouches. Le calibre le plus populaire est le 12, raison pour laquelle on parle parfois de « calibre 12 » pour désigner un fusil à pompe.

On distingue 3 grands types de Shotguns :

  • Pump-action

C’est le principe le plus simple, et celui à qui l’on doit le surnom de « fusil à pompe ». En effet, le garde-main est utilisé pour actionner un mécanisme qui éjecte l’étui de la cartouche qui vient d’être tirée, et qui introduit la cartouche suivante avec un bruit caractéristique bien connu de tous les amateurs de films d’action et de FPS. 

L’Ithaca37, le Mossberg 500, le Remington 760 sont parmi les « pump action » les plus célèbres. 

Ithaca 37
  • Semi-automatique  

Conçu à la base pour la chasse et le tir sportif, le principe du fusil semi-automatique (qui recharge seul, mais qui ne tire pas en rafale) est à présent adopté pour des usages professionnels (avec notamment l’adoption des Picatinny). 

La majorité de ces modèles offre aussi la possibilité de passer rapidement à un mode « pump-action », ce qui permet de tirer différents types de munitions et de résoudre les incidents de tir.

Le Benelli M4 et le Mossberg 9200 sont des modèles de semi-auto bien connus.

Benelli M4
  • « Full Auto »

Bien que très populaires dans les films ou les jeux vidéo, les shotguns automatiques (qui peuvent donc tirer en rafale) sont peu appréciés en usage tactique : malgré leur puissance de feu dévastatrice à courte distance, ils sont moins fiables (en raison notamment du nombre de pièces en mouvement et des problèmes d’éjection) et aussi moins précis (leur canon est plus court, et le recul est très important).

Les Full Auto les plus connus sont l’américain Atchisson AA-12, et les russes SAIGA-12 et VEPR-12, deux fusils qui utilisent une partie des pièces de la Kalashnikov…

SAIGA-12

Le « couteau suisse » du combattant

 

Le Shotgun offre des opportunités tactiques uniques, en raison de deux caractéristiques :

 
  •   Une grande variété de munitions

Il existe des dizaines de munitions en calibre 12 : des létales, avec un large panel de buckshots (gerbes de plombs) et de slugs (balles), mais aussi des nonlétales (certaines projettent du gaz, d’autres des beanbags, des billes de caoutchouc ou de sel, et même des charges électriques). Enfin, on trouve aussi des munitions spéciales, notamment pour faire sauter des portes ou des serrures…

 
  • La capacité à changer de munition de manière instantanée

Si les shotguns automatiques sont moins appréciés, c’est aussi parce qu’ils ne permettent pas d’utiliser l’un des avantages essentiels des pompes et des semi-auto : la capacité à ouvrir manuellement l’éjecteur, et d’y insérer n’importe quelle cartouche, qui peut être immédiatement tirée, sans que les munitions déjà chambrées aient à être remplacées. 

Cette capacité unique permet par exemple de mixer munition létales et non-létales, ou différents effets sur une même cible…

En conclusion, dans la vraie vie, un tireur expérimenté au shotgun n’est pas un tank, qui utilise une arme brutale et sans modularité, mais plutôt un opérateur plein de sang-froid, capable de débloquer des situations grâce à sa lucidité et son intelligence tactique…

 

 

BESOIN DE PLUS D'INFOS ?

Vous voulez continuer la discussion ? Évoquer avec nous la possibilité d'intégrer de nouvelles options de Gameplay ? Valider l'authenticité de votre scenario ? Contactez-nous !

Inscription à la newsletter

Suivez-nous

Articles similaires

Soyez le premier à écrire un commentaire !


Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *