Le shotgun

Dans le jeu vidéo, le fusil à pompe (shotgun en Anglais) est un archétype : depuis Doom, il est toujours dévastateur, mais lent et peu précis. 

Et pourtant, dans la vraie vie, c’est une arme très appréciée des forces de l’ordre et des militaires

Lire la suite

Les armes thermobariques

Les jeux vidéo évoquent souvent les armes thermobariques (comme dans l’un des mes jeux préférés, Red Faction), sans que cela se traduise vraiment dans le gameplay. Alors, dans la réalité, une FUEL-AIR EXPLOSIVE (FAE) c’est quoi ?

Red Faction (2001)

Des accidents industriels pour modèle

 

Au début du 20e siècle, des ingénieurs cherchent à comprendre pourquoi des accidents industriels dans des mines, des silos de grain ou des usines chimiques provoquent des explosions bien plus puissantes que celles des explosifs disponibles à cette époque. 

Ils se rendent rapidement compte que, dans tous les cas, il s’agit d’un phénomène identique : une poussière de particules hautement inflammables présente dans l’air ambiant est enflammée par accident. Elle produit alors une boule de feu qui, dans un premier temps, « boit » l’oxygène ambiant (surpression), puis provoque une onde de choc (dépression) lorsqu’elle se retrouve au contact de l’atmosphère. 

Une arme thermobarique va reproduire cet effet avec la vaporisation dans l’air d’un liquide inflammable, qui est ensuite mis à feu. L’explosion produite est 1,5 à 2 fois plus puissante qu’un explosif classique, et elle est particulièrement efficace contre les bunkers et les lieux confinés (tunnels, grottes) ainsi que contre les grandes concentrations de troupes ou de véhicules (y compris blindés). 

Principaux utilisateurs

Les premiers modèles de FAE sont développés par les Allemands pendant la seconde guerre mondiale en utilisant de la poudre de charbon, puis d’aluminium. Ils sont rapidement abandonnés, car leur mise au point et les composants nécessaires sont trop difficiles à fabriquer. 

C’est durant la guerre froide que les FAE vont se multiplier. Elles utilisent alors principalement du carburant (d’où leur nom). 

C’est l’URSS, puis la Russie qui utilisent le plus le concept, puisque de nombreuses munitions ont une version FAE : RPG-7 et Schmel, projectile pour le lance-grenade GM-94, mais aussi des munitions pour lanceur de roquettes multiples, et de nombreuses bombes et missiles. Elles sont activement utilisées en Afghanistan, en Tchétchénie et plus récemment en Syrie. 

Les Américains possèdent aussi un important arsenal FAE. Durant la guerre du Vietnam, les bombes thermobariques servent surtout à créer des zones d’atterrissage pour les hélicoptères dans la jungle. Elles sont aussi utilisées durant la 1e guerre du Golfe, et surtout en Afghanistan sur les bunkers et les cavernes (parfois en complément des bombes de type « Bunker Buster »).

Papa contre Maman

En 2003, les Etats-Unis présentent la GBU-43 MOAB (pour « Massive Ordnance Air Blast », mais rapidement transformé en « mother of all bombs ». Avec un poids de presque 10 tonnes, elle est la plus puissante bombe conventionnelle jamais fabriquée, et est utilisée en 2017 contre des tunnels de l’Etat Islamique en Afghanistan. 

La réplique russe est le « father of all bombs ». En septembre 2007, l’explosion de cette bombe qui contient 7 tonnes de carburant pressurisé (pour une plus grande boule de feu) a produit une explosion sensiblement égale à celle de charges nucléaires tactiques…